Une étude qatarienne sur la vaccination vient d'être publiée

14 juin 2021
Partage sur:

Une étude qatarienne soutient des recherches postérieures montrant que la vaccination complète et l'infection antérieure sont très efficaces pour prévenir la COVID-19 et normalisent ainsi la reprise des voyages internationaux. 

L’étude est le fruit d’une collaboration d’une équipe de chercheurs du ministère de la Santé publique, de la Corporation Médicale Hamad, de Weill Cornell Medicine-Qatar et de l'Université du Qatar. 

Le document de recherche a été publié dans le prestigieux Journal of the American Medical Association. 

Le Dr. Roberto Bertollini, conseiller auprès de la ministre de la Santé publique, chercheur principal de l'étude, explique les objectifs de cette recherche.  

En utilisant les données des tests PCR des résidents arrivant de vols internationaux à destination de l'aéroport international Hamad, nous avons évalué si la vaccination complète avec les vaccins Pfizer-BioNTech ou Moderna, et les infections antérieures, ont empêché l'infection par le SRAS-CoV-2 parmi les voyageurs. 

Au total, 261 849 personnes ont été testées à leur arrivée à l'aéroport et leurs résultats PCR analysés.  

Les personnes entièrement vaccinées et les personnes ayant déjà été infectées étaient environ 80% moins susceptibles d'être testées positives que les autres. 

Ces dernières découvertes viennent étayer d’autres recherches menées au Qatar et récemment publiées dans le New England Journal of Medicine. 

Pour Laith Abu-Raddad, professeur d'épidémiologie des maladies infectieuses à la Weill Cornell Medicine-Qatar, il est très encourageant de voir de plus en plus de preuves soutenant l'efficacité des vaccins dans des études du monde réel. 

Selon lui, la science est claire ; les vaccins sont très efficaces pour empêcher l’infection, en plus d'être très efficaces pour prévenir les symptômes graves chez le petit nombre de personnes susceptibles d'être positives. 

Le Dr. Abdullatif al-Khal, Président du Groupe stratégique national de santé sur la COVID-19, responsable des maladies infectieuses a HMC rappelle qu’au mois de février, la quarantaine avait été levée pour les personnes entièrement vaccinées, à condition qu'ils présentent un test PCR négatif à leur arrivée à l'aéroport. 

Cette politique s'est avérée très efficace pour dépister les voyageurs et prévenir les infections entrant dans le pays tout en facilitant les déplacements des personnes vaccinées. 

Et par conséquent, ces résultats soutiennent la politique du Qatar exigeant que tous les voyageurs passent un test PCR avec un résultat négatif afin de déroger aux exigences de quarantaine. 

Karine Jammal.

Partage sur: