La croissance est repartie à la hausse

15 juin 2021
Partage sur:

Un an et demi après le début de la pandémie de coronavirus les économies du golfe devraient tirer leur épingle du jeu. 

La croissance est repartie à la hausse après une année 2020 difficile. 

Cents ce qu’indique l’ICAEW une organisation international basée en grande Bretagne et qui étudie les économies de 147 pays dans le monde  

Les économies du Golfe devraient croître de 2,1% cette année, après une contraction de 5% en 2020. 

Selon l'Institute of Chartered Accountants, cette croissance sera soutenue par la préparation des gros événements régionaux, tels que l'Expo universelle aux Émirats arabes unis qui aura lieu entre octobre 2020 et avril 2021 et la Coupe du monde de football 2022 au Qatar. 

La situation régionale politique et les dépenses du Fonds d'investissement public saoudien soutiendraient également la croissance dans la région du Conseil de coopération du Golfe. 

La hausse du prix du pétrole a aussi stimulé les perspectives de revenus des producteurs du CCG, qui tirent 40 à 90 % des recettes fiscales totales du pétrole.  

En effet, des recettes pétrolières plus importantes donnent aux gouvernements plus de latitude pour soutenir la reprise post-pandémique.  

Michael Armstrong, le directeur régional de l'Institut ICAEW pour le Moyen-Orient, l'Afrique et l'Asie du Sud a ajouté que les perspectives de la plupart des économies du Moyen-Orient semblaient positives ce trimestre, mais que le maintien des niveaux bas de coronavirus sera essentiel pour garantir que les économies puissent renouer avec la croissance. 

Véronique Francony .

Partage sur: